Forum qui aborde divers sujets tels que les religions, les cultes, les philosophies orientales, l'ésotérisme et l'occultisme. Domaine de partage et d'échange de savoirs.


    Orval

    Partagez
    avatar
    Grigán le Ramgrith
    Gardien

    Messages : 645
    Date d'inscription : 07/07/2011
    Age : 47
    Localisation : Ailleurs qu'ici !

    Orval

    Message par Grigán le Ramgrith le Jeu 14 Juil - 19:02

    Première Partie

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    - Auteur : Jean-Claude Servais
    - Editeur : Dupuis
    - Langue : Français
    - Album: 56 pages
    - Année : 2009
    - ISBN-10: 2800144580
    - ISBN-13: 978-2800144580


    - Présentation : Grandeur et décadence de l'Abbaye d'Orval (en Belgique)

    Le Val d'Or, c'est ce lieu merveilleux de beauté et de richesses naturelles que des moines bénédictins découvrent en l'an 1070, au cours de leur périple à la recherche de l'endroit idéal pour édifier leur abbaye.
    Observants de la règle de Saint-Benoît, ils vivent dans la simplicité et le silence, loin de la cupidité et de la violence du monde. Celles-ci franchiront pourtant le clos de l'abbaye, apportant avec elles leur lot de souffrance et de désolation...


    - L'auteur : Scénariste-Dessinateur - Né le 22/09/56 à Liège - (Belge) - Pays de résidence : Belgique

    De 1974 à 1976, Jean-Claude Servais poursuit ses études à l'Institut St Luc de Liège dans la section arts graphiques.

    Dès 1975, sous le pseudonyme de Jicé, il publie ses premières planches dans la rubrique "carte banche" du journal Spirou.

    Toujours pour cet hebdomadaire, il enchaîne en 1976 avec trois épisodes de Ronny Jackson, scénarisés par Jean-Marie Brouyère, puis prépare en 1977 deux Belles Histoires de l'Oncle Paul (signées cette fois Gil Verse et scénarisées par Octave Joly) ; ces deux récits ne seront pourtant pas publiés.

    La même année, Jean-Claude Servais entreprend une collaboration avec le journal Tintin. Il y conçoit tout d'abord une série d'histoires authentiques sur des scénarios de Michel de Bom et d'Yves Duval, puis, épurant son graphisme, il s'attaque en 1980 à toute une série d'histoires sur le thème de la magie et de la sorcellerie (celles-ci seront reprises dans l'album La Tchalette aux éditions du Lombard en 1982).

    Toujours dans Tintin, il dessine Isabelle en 1983 (un recueil au Lombard un an plus tard).

    Parallèlement, il illustre en 1978 quelques pages dans le fanzine Oufti, puis part faire son service militaire à Stockhem. Il fait alors la connaissance de Gérard Dewamme. Ensemble, ils élaborent la série Tendre Violette qui paraît dès 1979 dans le mensuel A Suivre (albums chez Casterman). Toujours en compagnie de Gérard Dewamme, Jean-Claude Servais illustre Les Saisons de la Vie (trois ouvrages aux éditions du Lombard en 1985 et 1986) et les Voyages clos - Montagne Fleurie, un récit publié dans Circus en 1988 (un recueil chez Glénat l'année suivante).

    En 1989, avec le chanteur Julos Beaucarne, il entreprend une longue quête onirique intitulée l'Appel de madame la Baronne (aux éditions Casterman).

    Sur ses propres textes, Jean-Claude Servais dessine l'album Iriacynthe (paru chez Jonas, puis Bédescope en 1982 ; réédition chez Casterman en 1992), ainsi que l'Almanach et la Petite Reine chez Casterman (recueil en 1988 et 1992).

    Fin 1992, il réalise également Lova dans la collection Aire Libre des éditions Dupuis et reprend chez Helyode le cycle de Merlin l'Enchanteur, sous le titre Pour l'amour de Guenièvre.

    En 1994, il entreprend la Mémoire des Arbres chez Dupuis et les Seins de Café en 1995 aux mêmes éditions.

    Dessinateur réaliste et sensible, dans la tradition des grands graveurs du XIXème siècle, Jean-Claude Servais est également un merveilleux conteur. En douceur, il met en place son univers et parle de la campagne, du début de ce siècle ou bien encore de sa région (la Gaume, située en Belgique, tout près du Luxembourg).


    - Mon avis : Jean-Claude Servais s'empare de l'histoire de l'Abbaye d'Orval (en Belgique), dont il nous conte, à travers l'évocation d'épisodes choisis, la grandeur et la décadence à travers les siècles.

    C'est une bande dessinée que toute personne, intéressée par l'Histoire et les légendes, devrait avoir en sa possession. Très beaux dessins et un scénario au TOP. A conseiller à toutes et tous.^^


    _________________
    "Plus je vis, plus je m'instruis".
    avatar
    Grigán le Ramgrith
    Gardien

    Messages : 645
    Date d'inscription : 07/07/2011
    Age : 47
    Localisation : Ailleurs qu'ici !

    Re: Orval

    Message par Grigán le Ramgrith le Jeu 14 Juil - 19:03

    Deuxième Partie

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    - Auteur : Jean-Claude Servais
    - Editeur : Dupuis
    - Langue : Français
    - Album: 56 pages
    - Année : 2010
    - ISBN-10: 2800147717
    - ISBN-13: 978-2800147710


    - Présentation : Suite et fin du superbe diptyque Orval où, au-delà des ravages de la révolution, Jean Claude Servais nous conte une très belle histoire d'amour.
    Nous sommes en 1800, la fièvre de la révolution est passée, l'abbaye d'Orval connait malheureusement le sort de nombreux édifices religieux et sert à présent de carrière de pierre pour les bourgeois ou paysans de la région. Mais les pierres ne sont pas la principale richesse convoitée, la légende du trésor de l'abbaye plane sur ces terres et suscite la convoitise et la vilenie.



    - Mon avis : Péripéties et drames, l'aventure d'Orval est le triste résumé d'une période violente de notre histoire.
    S'appuyant sur des faits historiques, Jean Claude Servais nous raconte un récit fort beau, mettant en miroir l'amour noble et pur, presque Arthurien d'Helena et Gauthier et celui, vil et médiocre, de Maître Froisset. C'est manichéen, certes, surtout si vous ajoutez la notion d'argent qui salit et corrompt tout, mais raconté par Servais, c'est beau et touchant.

    Le dessin est précis, d'un réalisme presque photographique. Il laisse entrevoir toute la minutie, le désir de rendre hommage à cette abbaye, lieu de recueillement et d'espoir, lieu où la sérénité et l'amour sont presque palpables.
    Les couleurs de Raives qui illuminent l'album dans une explosion de lumière donnent à la nature et aux animaux une force et une présence authentique sans jamais gommer le trait net et sensible de Servais.

    Orval est le récit de la grandeur et de la décadence d'une abbaye, mais c'est surtout l'histoire d'un lieu et de la nature qui l'entoure qui servent d'écrin à une chronique sur des personnages emportés par les bourrasques de l'Histoire.


    _________________
    "Plus je vis, plus je m'instruis".
    avatar
    Alchmea
    Gardien

    Messages : 212
    Date d'inscription : 07/07/2011
    Age : 30
    Localisation : Loin d'ici...

    Re: Orval

    Message par Alchmea le Jeu 14 Juil - 19:04

    C'est un BD sublime, moi j'ai adoré, ça m'a rappelé de nombreux souvenirs lors de ma première visite avec ma classe en secondaire, nous étions partis là bas en retraite.

    Les dessins sont magnifique et rendent bien toute la légende et l'histoire de l'abbaye.

    Contenu sponsorisé

    Re: Orval

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 3:59