Forum qui aborde divers sujets tels que les religions, les cultes, les philosophies orientales, l'ésotérisme et l'occultisme. Domaine de partage et d'échange de savoirs.


    Marie la louve

    Partagez
    avatar
    Grigán le Ramgrith
    Gardien

    Messages : 645
    Date d'inscription : 07/07/2011
    Age : 47
    Localisation : Ailleurs qu'ici !

    Marie la louve

    Message par Grigán le Ramgrith le Mer 27 Juil - 15:06

    Marie la louve

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    - Auteur : Claude Seignolle
    - Editeur : Pocket
    - Collection : Best
    - Langue : Français
    - Poche: 154 pages
    - Année : 1993
    - ISBN-10: 2266029886
    - ISBN-13: 978-2266029889


    - Présentation : Le personnage de Marie la louve est une de ces victimes qui subit un pouvoir les empêchant d'être comme les autres et n'ont pas choisi d'être ce qu'elles sont. Comme Carrie de Stephen King, Marie est l'héroïne hors-norme, non seulement victime du regard des autres, mais qui doit souffrir leur vindicte dès l'instant où elles paraissent représenter une menace. Dès le berceau, elle est devenue victime de la symbolique négative du loup, liée à un vieux fond mythique et aux croyances païennes qui touchent les êtres de la nuit, rattachés depuis peu au monde de Satan. Dans les campagnes, le meneur de loups est un sorcier qui possède la puissance de fasciner les loups et de s'en faire suivre. On pense qu'il a pactisé avec le diable, qu'il a le pouvoir de se changer en loup-garou, et la faculté de guérir les morsures des loups. Signe de reconnaissance du meneur envers sa famille qui l'avait nourri l'hiver avec ses loups, ce don a été donné à Marie peu après sa naissance, au cours d'un rituel singulier avec un louveteau qu'il porte dans sa besace :"L'a point mangé de viande, votre fille? demande le meneur à la cantonade. (...) Il marque le silence d'un silence, et, prenant la petite main de l'enfant, la met dans la gueule du louveteau. (...) Maintenant, le meneur parle avec gravité :
    - T'as le don, Marie... tu comprendras les loups, tes mains pourront barrer et guérir les morsures faites par eux... Tu mâcheras du pain pour faire la bouillie qui guérira... tu la poseras sur le mal... ça sera une sorte de médicament... Seulement, souviens-toi, tu perdras le don à ma mort..."(144) La réputation de Marie se ressent de cette histoire. Bien qu'infligé dans l'absence de responsabilité personnelle, ce don représente pour les autres une transgression de l'ordre des choses. D'aucuns la considèrent, avec son"mauvais don", comme"damnée","une fille qui pactise avec le diable" (134) Apparemment, la seule singularité de Marie est de vagabonder, et de poursuivre les animaux sauvages en de longues courses.



    - L'auteur : Claude Seignolle, né le 25 juin 1917 à Périgueux, est un écrivain français qui a commencé par collecter le patrimoine légendaire des régions françaises, avant de développer une œuvre littéraire très personnelle. Il est également connu sous les pseudonymes de Starcante, Claude S. et Jean-Robert Dumoulin.


    - Mon avis : Si certains voient en cet homme un grand écrivain et ce ne sera pas le cas avec moi. J'ai lu de nombreux ouvrages d'autres auteurs moins connus qui eux en valent réellement la peine. Ici l'histoire est d'une banalité affligeante et la fin c'est pire. Cela se termine sur RIEN. En plus le titre est une énigme... En 2 mots : très décevant !


    _________________
    "Plus je vis, plus je m'instruis".

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 3:05