Forum qui aborde divers sujets tels que les religions, les cultes, les philosophies orientales, l'ésotérisme et l'occultisme. Domaine de partage et d'échange de savoirs.


    Crépuscule des idoles ou Comment philosopher à coups de marteau

    Partagez
    avatar
    Grigán le Ramgrith
    Gardien

    Messages : 645
    Date d'inscription : 07/07/2011
    Age : 47
    Localisation : Ailleurs qu'ici !

    Crépuscule des idoles ou Comment philosopher à coups de marteau

    Message par Grigán le Ramgrith le Dim 12 Fév - 10:17

    Crépuscule des idoles ou Comment philosopher à coups de marteau

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


    - Auteur : Friedrich Nietzsche
    - Editeur : Gallimard
    - Collection : Folio
    - Langue : Français
    - Poche: 151 pages
    - Année : 1988
    - ISBN-10: 2070324745
    - ISBN-13: 978-2070324743


    - Présentation : Ce titre aux accents wagnériens est emblématique de la pensée nietzschéenne. Pratiquant la philosophie à coups de marteau, Nietzsche cherche avant tout à précipiter la fin d'un monde et le déclin de ses croyances.

    Depuis Socrate, l'homme théorique, soucieux d'édifier des systèmes conformes aux exigences de la raison, semble avoir triomphé de l'homme tragique, assumant, à l'instar de Dionysos, les contradictions de la vie. Ainsi, la philosophie, la morale puis la science, au fil des siècles, sont parvenues à bâtir de remarquables constructions théoriques visant à occulter le caractère incertain et protéiforme du devenir et à satisfaire le goût commun des hommes pour l'ordre et la cohérence. La religion du progrès, notre foi en la Providence, les inventions de la philosophie de l'Histoire, le credo scientiste sont autant d'expressions d'un seul et même besoin de fictions consolatrices.


    - Mon avis : Ce livre est surprenant! C'est exactement le mot qu'il faut, il y a tellement de choses à dire... Tout d'abord le rejet de la philosophie de Socrate, puis tout ce qui est rejet des valeurs spiritualistes pour mettre le corps humain au premier plan. On y trouve bien la volonté de puissance de Nietzsche. De plus il faut savoir que Nietzsche est mort en 1900, c’était sa mère et sa soeur qui le gardait lorsqu'il était complétement malade mental. Au moment de sa mort sa chère sœur a offert en personne ces derniers écrits à Adolf Hitler. Et d’ailleurs on retrouve quelques notions du philosophe (énormément torturées évidemment) dans le nationale socialisme. Je conseille donc ce bouquin à tout ceux qui veulent être surpris et qui veulent découvrir une vision de l'existence vraiment pas commune.

    En bref, et pour revenir au Crépuscule des Idoles, il est exaltant de se frotter a un ouvrage qui heurte autant, qui résiste à être aimé mais force l’admiration intellectuelle la plus vive. Avis aux esprits sensibles, étroits ou portés sur la bêtise, ceci n’est pas pour vous. Pour les autres, le bâton du zazen n’est pas loin.


    _________________
    "Plus je vis, plus je m'instruis".

      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 9:44