Forum qui aborde divers sujets tels que les religions, les cultes, les philosophies orientales, l'ésotérisme et l'occultisme. Domaine de partage et d'échange de savoirs.


    Le cas Wagner

    Partagez
    avatar
    Grigán le Ramgrith
    Gardien

    Messages : 645
    Date d'inscription : 07/07/2011
    Age : 47
    Localisation : Ailleurs qu'ici !

    Le cas Wagner

    Message par Grigán le Ramgrith le Ven 30 Mar - 17:58

    Le cas Wagner

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


    - Auteur : Friedrich Nietzsche
    - Editeur : Gallimard
    - Collection : Folio
    - Langue : Français
    - Poche: 163 pages
    - Année : 1991
    - ISBN-10: 2070326594
    - ISBN-13: 978-2070326594


    - Présentation : C'est en mai 1888, quelques mois avant de sombrer dans la folie, que Nietzsche écrit Le Cas Wagner. Ses relations avec le compositeur ont toujours été passionnées, faites d'admiration et de répulsion. S'il a d'abord vu dans l'aeuvre de Wagner l'illustration géniale de ses propres conceptions de l'artiste tragique et dionysiaque, Nietzsche va s'éloigner rapidement de lui. Fondamentalement, il reproche au compositeur d'être un "menteur". Wagner joue à l'artiste de la puissance, alors qu'il est un musicien de la dégénérescence. Il joue à l'affirmateur de la vie alors qu'il est négateur. On le voit, la critique nietzschéenne de Wagner, loin d'être une attaque ad hominem mêlée de rancaeur, rejoint les thèmes les plus fondamentaux de sa pensée. C'est en 1876 que Nietzsche a rompu avec Wagner, et cette date n'est pas indifférente. C'est en effet l'année du premier festival de Bayreuth, qui consacre le musicien comme le pontife du nouvel art allemand. Seul véritable pamphlet écrit par Nietzsche, Le Cas Wagner est en effet moins dirigé contre l'auteur de Parsifal lui-même que contre tout ce que le wagnérisme incarne et que Nietzsche vomit : l'idéologie allemande et son exaltation des vertus morales, du nationalisme, de l'antisémitisme, son mépris de l'intelligence. Nietzsche résume tout cela d'une formule : " le crétinisme de Bayreuth". Contre cet esprit de lourdeur, il exalte la gaieté de Carmen. "Il faut méditérraniser la musique !", écrit-il.


    - Mon avis : Livre intéressant pour ceux qui aimeront à cogiter sur l’œuvre de Nietzsche et sur sa célèbre volonté de puissance laquelle on ne peut que préfigurer ce : chacun pour soi et Dieu... pour qui donc ? Et donc préfigurer un "certain" capitalisme. Nietzsche est dans cet ouvrage déchaîné oui, vraiment débridé sur la musique et par sa philosophie égocentrique va jusqu'à prôner la musique d' un naturel épanoui de la nature humaine des rivages méditerranéens! Il me semble que ce déchaînement contre Wagner ressemblerait fort à du dépit, dépit de quoi ? Dépit ! Pourquoi ? Rupture, carrément, entre deux amis très liés : pourquoi ?


    _________________
    "Plus je vis, plus je m'instruis".
    avatar
    Colette
    Compagnon

    Messages : 110
    Date d'inscription : 12/07/2011
    Age : 45
    Localisation : San Remo (Italie)

    Re: Le cas Wagner

    Message par Colette le Sam 31 Mar - 9:23

    Ton avis sur cette oeuvre a fait naitre en moi l'envie de la lire sunny

      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 3:04